graduation project / 2011-2012 /
dissertation /

/ICI & MAINTENANT/
De la relation entre images et individu dans l'espace public


La profusion de sollicitations visuelles dans notre environnement quotidien est une problématique inhérente à la pratique de chaque designer graphique.
Comment se positionner par rapport à ce flot incessant ?
Faut-il entrer dans la danse, sans plus d’interrogations,
ou tenter de jouer à côté ?
Qu’en est-il de la relation entre individu et image
dans l’espace public ?
Est-on réellement présent aux images qui nous entourent ?
L'image, dans l'environnement urbain, est omniprésente. Elle est démultipliée à outrance et son contenu est majoritairement publicitaire ou commercial. De plus, dans notre culture de l'immédiateté, elle est conçue pour être lue et comprise dans l'instant. Il en découle que la relation que nous entretenons avec elle est courte, immédiate et relativement superficielle.
À partir de ce constat simple, j'ai tenté de repenser, de renouveler notre relation aux images de l'espace public en questionnant notre qualité de présence face à elles. Mon objectif était de mettre en place un rapport privilégié, qualitatif, parfois même exclusif entre individu et image. Il s'agissait de proposer une reconquête du temps
de la lecture et de la découverte. Je me suis appliquée à penser l'image imprimée comme une expérience visuelle et sensible qui s'adresserait
à un individu plutôt qu'à une masse. Elle se présenterait alors
comme une pause, un temps d'arrêt, un étonnement
- une expérience ici et maintenant.